Comment calculer sa retraite au Luxembourg ?
AXA Assurances Luxembourg

Comment calculer sa retraite au Luxembourg ?

Que vous en soyez proche ou encore éloigné, votre départ à la retraite vous inquiète et vous vous posez beaucoup de questions. Sachez que le secret pour réussir cette nouvelle vie est : la préparation. Gros plan sur le fonctionnement des retraites au Luxembourg.

Comment calculer sa retraite au Luxembourg ?

Que vous en soyez proche ou encore éloigné, votre départ à la retraite vous inquiète et vous vous posez beaucoup de questions. Sachez que le secret pour réussir cette nouvelle vie est : la préparation. Gros plan sur le fonctionnement des retraites au Luxembourg.

Comment sont attribuées les pensions de vieillesse ?

AXA Blog Prevoyance Calculer Retraite Luxembourg

L’âge légal de départ à la retraite est fixé au Luxembourg à 65 ans, à la condition de justifier de 120 mois d’assurance (période obligatoire, continuée, facultative ou achat rétroactif). Ces périodes sont appelées « stage ».

Néanmoins, une pension de vieillesse anticipée peut être accordée dès 57 ans, si l’assuré a réalisé un stage de 480 mois de périodes d’assurance obligatoire.

Pour bénéficier de votre pension, vous devez en faire la demande formelle auprès de la Caisse nationale d’assurance pension (CNAP). Le formulaire peut être téléchargé en ligne. Quant aux frontaliers, ils doivent se rapprocher de l’organisme compétent de leur lieu de résidence.

« Les délais de traitement étant plus ou moins longs, pensez à effectuer cette démarche plusieurs mois avant la date d’ouverture de vos droits » conseille Maria. Cette infirmière à la retraite a pu faire valoir ses droits à la pension à l’âge de 60 ans.

En effet, elle justifiait d’une période d’assurance obligatoire de 32 ans au titre de son activité professionnelle salariée, à laquelle s’ajoutait une période complémentaire de 8 ans pour l’éducation de ses deux enfants.

Evaluez le montant de votre pension

null

Le montant de votre pension dépend du nombre d’années cotisées (les majorations forfaitaires) et du montant des revenus cotisables réalisés au cours de la carrière d’assurance (les majorations proportionnelles).

Si vous avez accompli un stage de 40 ans, votre retraite ne pourra pas être inférieure à 90 % du montant de référence. En justifiant d’au moins 20 ans d’assurance, la pension se réduit d’un quarantième par année manquante.

La pension complémentaire de l’employeur

AXA Blog Prevoyance Calculer Retraite Luxembourg

Au Luxembourg, nombreux sont ceux qui bénéficient d’un plan de pension offert par leur employeur. Même s’il reste facultatif, ce dispositif constitue le deuxième pilier du système de retraite du Grand-Duché.

L’employeur peut financer ce plan de pension sous forme de financement interne ou externe (auprès d’une compagnie d’assurance ou d’un fonds de pension).

Bruno, comptable à la retraite, ne peut que se réjouir : « J’ai travaillé pendant 20 ans dans une société de services qui avait mis en place un régime complémentaire de pension. En plus de ma pension légale, je touche à présent un complément sous forme de rente viagère. »

Avec ce type de régime complémentaire, l’employeur possède un atout de taille pour recruter et fidéliser ses équipes. Cela peut même constituer une alternative à une hausse de salaire, avec de nombreux avantages pour les deux parties.

Si le plan le permet, les salariés peuvent verser des cotisations personnelles à ce régime complémentaire de pension, avec à la clé des déductions fiscales.

A noter enfin que versées sous forme de rente viagère ou d’un capital unique, les prestations de pension complémentaire ne sont pas imposables au Luxembourg.

Préparez votre retraite

AXA Blog Prevoyance Calculer Retraite Luxembourg

Vous investir dans le monde associatif, développer vos talents artistiques, consacrer du temps à vos petits-enfants, voilà à coup sûr des résolutions qui vous permettront de profiter pleinement de votre retraite.

Et pour ne pas rencontrer de freins financiers sur votre chemin, pensez également à l’assurance prévoyance-vieillesse.

« Je ne voulais pas perdre en pouvoir d’achat au moment de ma retraite, explique Claudia, 68 ans. J’ai donc décidé de me constituer une épargne complémentaire pour mon quarantième anniversaire. Une démarche qui m’a permis de payer moins d’impôt car les déductions fiscales étaient incitatives. A présent, le capital est versé sous forme de rente mensuelle. Un complément de revenu indispensable pour continuer à me faire plaisir et gâter mes proches ».

Notre dernier conseil : prenez contact avec un professionnel qui étudiera avec vous votre situation personnelle et vous donnera tous les conseils adaptés à vos besoins.