Êtes-vous protégés en cas d’accident à vélo ?

Le beau temps a envahi le pays. Quoi de plus agréable que de se rendre au travail à vélo sous un beau ciel bleu ? Ou de partir en randonnée cycliste dans la nature protégée du Luxembourg ? Au moment de ressortir votre moyen de transport préféré, vous vous demandez si vous et votre famille êtes bien couverts sur deux roues... Eclairage.

Faisons d’abord un premier point sur la terminologie : on parle de vélo pour les bicyclettes traditionnelles comme pour les vélos à assistance électrique, c’est-à-dire lorsque l’assistance est assurée lors du pédalage. Ensuite, on considère qu’il existe 3 grands risques à circuler à vélo :

1. Je blesse quelqu’un ou j’endommage une voiture

Vous circulez à vélo quand un bruit sourd et inhabituel attire votre attention. Vous tournez la tête à gauche pour vérifier de quoi il s’agit et apercevez des travaux au loin. Au moment de regarder à nouveau devant vous, sans doute à cause d’une irrégularité de la route, votre vélo vacille et vous percutez une voiture en stationnement le long de la chaussée. Par chance, vous n’avez rien. En revanche, la berline présente désormais une fière et étincelante rayure sur toute la longueur de l’aile...

Dans ce cas, c’est la garantie Responsabilité Civile qui prend en charge le remboursement des réparations. Pensez à la demander dans votre assurance Habitation, car ce n’est pas toujours inclus dans le pack de base.

2. Je me blesse en tombant de vélo

Vous venez d’acquérir un nouveau vélo électrique que vous inaugurez dans votre quartier. Après quelques minutes, vous avez retrouvé vos réflexes. Finalement c’est comme un vélo traditionnel, il est seulement plus rapide et plus lourd. Content de vos progrès, vous êtes prêt à rentrer chez vous. Vous prenez de l’élan et donnez une impulsion pour monter sur le trottoir qui vous sépare de votre maison. Mais le vélo peine à se lever, vous percutez le trottoir de plein fouet avant de retomber sur votre vélo. Bilan : une côte cassée.

Les frais liés aux soins médicaux sont pris en charge par la sécurité sociale (ou l’association d’assurance accident – AAA - en cas d’accident de trajet dans le cadre de l’activité professionnelle). Vous pouvez également faire jouer votre complémentaire santé pour le remboursement des frais médicaux non pris en charge.

Pour vous protéger en cas d’accident plus grave (décès ou invalidité), vous devez souscrire une assurance individuelle « accident ». Ce type de contrat prévoit le versement d’indemnités selon les modalités prévues au moment de la souscription.

En cas d’invalidité permanente, vous percevez une indemnité dont le montant est lié au taux d’invalidité dont vous souffrez. En cas de décès, le capital est versé à votre conjoint ou vos héritiers, pour mettre votre famille à l’abri financièrement.

3. Je casse mon vélo

Vous pouvez assurer vos objets de valeur contre le vol et la casse dans le cadre de votre contrat d’assurance habitation. Avantage : vos objets sont couverts où que vous soyez, même à l’étranger. Attention, il s’agit d’une option à ajouter dans votre contrat de base.

Vous cherchez la meilleure assurance pour vous protéger vous et votre famille en cas d’accident de vélo ? Contactez un de nos conseillers pour réaliser un bilan personnalisé sans engagement.

Besoin d'un conseil ?

Dans chaque région du Grand-Duché, un conseiller se tient à votre disposition pour vous offrir ses services et ses conseils éclairés en solution d’assurances.