Prévenir les risques d’accidents chez les plus petits

80% des accidents dont sont victimes les enfants de moins de 5 ans surviennent à domicile. Pour ces petits explorateurs, la maison est une mine de dangers qui justifie une attention de tous les instants.

Mélanie est maman d’une petite Marina âgée de 11 mois. Elle vit à Ettelbruck avec son compagnon et ils s’apprêtent à déménager dans un appartement plus grand pour que leur fille ait sa propre chambre. « Ce n’est pas le moment idéal car Marina commence à explorer l’appartement à 4 pattes alors que nous sommes en train de préparer les cartons pour le déménagement. L’autre jour, pendant que je répondais à un SMS, la petite s’est mise à farfouiller dans les affaires de salle de bain qui contiennent notamment des ciseaux et des rasoirs » raconte Mélanie, anxieuse.

Une attention de tous les instants

Ces jeunes parents ont conscience qu’ils entrent désormais dans une nouvelle phase du développement de leur enfant qui nécessite une vigilance constante. « Mes amies me proposent de me prêter un parc pour que Marina y joue en toute sécurité. Mais je préférerais ne pas frustrer ses envies d’exploration. Je crois plutôt que c’est à nous de changer nos habitudes et de faire un effort de prévention ». D’ailleurs, dans son nouvel appartement plus spacieux, Mélanie compte mettre tous les objets dangereux hors de portée de son bébé. Objectif : avoir le moins de meubles possible pour permettre à la petite de s’entraîner à marcher sans obstacle.

Privilégier la prévention

Les couteaux pointés vers le bas dans le lave-vaisselle, les manches de casseroles tournés vers l’intérieur, les produits ménagers hors d’atteinte… Mélanie pense connaitre les bonnes pratiques. Toutefois certains sujets la préoccupent plus que d’autres. « Je suis assez inquiète pour le four. Je compte bien expliquer à Marina de ne pas s’en approcher. Mais je sais combien cette boite éclairée de laquelle s’échappe de bonnes odeurs est tentante pour un enfant ». C’est notamment pour échanger sur ses doutes que Mélanie a prévu de se rendre aux séances d’information et d’échanges organisées par la Ligue Médico-Sociale sur le thème des dangers de la maison à Ettelbruck comme dans 16 autres villes du Luxembourg. Au-delà de la prévention, la pédagogie est aussi un bon moyen de réduire les risques. Dès 18 mois, les enfants sont capables de comprendre des explications simples sur les dangers qu’ils encourent dans les différentes pièces de la maison.

Acquérir les bons réflexes

Chez eux ou dans leur jardin partagé, les jeunes parents sont en permanence sur le qui-vive. « L’autre jour pendant que Marina jouait dans l’herbe elle a porté une poignée d’herbe à sa bouche. En la retirant, j’ai eu l’effrayante surprise d’y trouver un morceau de champignon ! Aucune trace de l’autre moitié, j’ai eu peur qu’elle l’ait avalée. » Prise de panique, Mélanie a eu le réflexe de contacter le numéro d’appel d’urgence pour savoir quoi faire. L’équipe l’a mise en relation avec un mycologue qui a pris soin d’identifier l’environnement où elle se trouvait pour s’assurer que le champignon n’était pas toxique. Vous aussi, pensez à contacter le 112 pour toute urgence médicale. Pour apprendre à bien réagir, vous pouvez aussi vous former aux premiers secours. Ces formations sont proposées plusieurs fois dans l’année dans différentes villes du pays.

Parce que tous les accidents ne peuvent malheureusement pas être évités, la solution d’assurance VivaZen couvre toute la famille contre les conséquences des accidents de la vie du quotidien (ex : chute, brûlure, accident de la route, accident survenu lors de la pratique d’un sport ou d’un loisir, etc…).

Besoin d'un conseil ?

Dans chaque région du Grand-Duché, un conseiller se tient à votre disposition pour vous offrir ses services et ses conseils éclairés en solution d’assurances.